D-klik Interactiv

Valentigney est une ville de caractère, qui possède une forte identité au sein de la Communauté d'Agglomération du Pays de Montbéliard, dont elle est la troisième commune par l’importance de sa population.

"Valentigney, ville d'harmonies entre une vocation industrielle et un cadre naturel verdoyant"

Elle tend aujourd’hui encore à se développer au travers de l’accueil d’entreprises nouvelles, artisanales sur le site des Rives du Doubs - là où se trouvaient auparavant les usines AOP (Aciers et Outillage Peugeot), site aujourd’hui totalement réaménagé - ainsi que sur la zone d’activités des Combottes, à vocation plus industrielle.

Fait significatif, ces deux sites se trouvent chacun à une porte de la ville, rappelant sa tradition industrielle. Réussissant une harmonie entre développement économique et qualité de vie, Valentigney, entourée par la boucle du Doubs, apparaît au visiteur comme une “ville verte”, à la fois baignée par l’une des plus belles rivières de France et adossée à des forêts communales très étendues, de l’ordre de 200 hectares.

La forêt fait l’objet de nombreuses attentions, afin que chacun, qu’il soit simple promeneur, vététiste, chasseur ou cavalier, puisse en profiter pleinement, dans un souci de respect des équilibres naturels.

 

“Valentigney, ville d’harmonies entre le corps et l’esprit”

Il est vrai que les activités de loisirs ne manquent pas. La vie associative y est particulièrement dynamique, encouragée par une politique municipale volontariste et bénéficiaire d’une infrastructure hors pair en équipements sportifs et culturels.

Club hippique, piscine couverte, stade et tennis couverts, piste de bicross, complexe sportif de pointe équipé spécialement pour la pratique de la gymnastique, du hand-ball, du volley-ball ou du basket-ball... libre à vous de choisir et d’exercer vos talents dans des conditions tout à fait optimales.

Ambiance vivifiante certes, renforcée par une politique de développement culturel affirmée autour du livre et de la lecture (soutien à l’édition d’auteurs locaux, écrivain en résidence, ateliers d’écritures). Les actions consacrées à la lecture et au livre ont permis à la ville d’obtenir le 1er prix national “Ville-Lecture” en 1994, ainsi que le Fitac d’Or en 1999, pour la résidence artistique de la Compagnie Brozzoni (Festival International des Techniques d’Animation de la Cité - Paris la Villette).

"Valentigney, ville d’harmonies entre les générations, entre les cultures.  Ville industrielle"

Terre d’accueil de nombreuses cultures, issues de Pologne (entre les deux guerres) et d’Europe septentrionale (Italie dans les années trente, puis Portugal vingt ans plus tard), puis d’Afrique du Nord et Turquie au début des années soixante-dix.

Autant de différences, autant de richesses, qui font de Valentigney une ville aux multiples accents, aux multiples couleurs, contrastes entre les habitants imprimés de protestantisme, très attachés à leur histoire et à leur tradition, et des cultures méditerranéennes, beaucoup plus exubérantes, mais liées aux premiers par l’ambition commune de construire un avenir prometteur à Valentigney.

"Valentigney, ville de patrimoine"

Du fait de sa situation géographique, située au fond d’une large combe, le long du Doubs, Valentigney a connu un peuplement très ancien puisqu’on y a relevé des foyers datant de l’Age de bronze. L’occupation humaine est en réalité bien antérieure aux premiers documents écrits qu’on ait retrouvés, datant du XIIe siècle.

Valentigney a sans doute connu une activité intense à l’époque gallo-romaine à cause de la proximité du site de Mandeure, ville importante étant donné sa position sur une voie reliant la Provence aux villes fortes situées sur la rive du Rhin.

Les trières remontaient par le Rhône, la Saône et le Doubs jusqu’au “Quai de Mandeure” où l’on a retrouvé différents vestiges (monnaies, poteries). Valentigney a vécu par la suite de nombreux aléas, notamment la guerre de Trente Ans, l’affrontement des influences religieuses jusqu’à la période où le Pays de Montbéliard est entré dans le domaine des Princes de Wurtemberg. Valentigney, village paysan et industrieux, passe alors sous la domination allemande et protestante jusqu’en 1793, époque à laquelle Bernard de Saintes a rattaché la région de Montbéliard à la France.

Le XIXe siècle a été le siècle du changement, Valentigney, tout en restant encore rurale, a connu le boom de l’industrialisation. Comme beaucoup d’autres communes du Pays de Montbéliard, elle en est ressortie métamorphosée. À partir de 1850, son histoire se lie à celle des familles luthériennes : la famille Peugeot et, pour une moindre part, la famille Japy, qui produisait du matériel de filature à Sous-Roches. La famille Peugeot a créé sa richesse en fabriquant des scies et de l’outillage à main pour tous les corps de métiers de France et de l’étranger.

Valentigney a connu au XIXe et XXe siècles trois stades de développement : le laminage de l’acier et la quincaillerie-taillanderie, les cycles et les automobiles. La production automobile a été déplacée par la suite sur Audincourt, puis Sochaux, tandis que les cycles et l’outillage sont demeurés sur place.

Le musée de la paysannerie et des vieux métiers permet de découvrir un patrimoine riche et vivant.

Valentigney (Doubs) 25700


Bassin du Pays de Montbéliard

Superficie : 973 ha dont 200 ha de forêt 

Altitude : 328 m

Habitants : 10 194 “les Boroillots”

Maire : Philippe GAUTIER

Valentigney, bien abritée par la boucle du Doubs, est une ville de caractère qui possède une forte identité au sein de l'agglomération du Pays de Montbéliard.Troisième commune par l'importance de sa population, Valentigney, ville d'harmonies, se caractérise par sa vocation industrielle et un cadre naturel verdoyant.